Illustration investir en bourse et graphiques boursiers

Epargne

Epargne – Structurer son patrimoine

Autant vous le dire tout de suite, cet article n’a pas pour vocation de vous faire découvrir la nouvelle « idée géniale qui vous rendra millionaire en quelques mois ». L’idée de cet article est plutôt de vous donner des clés pour pouvoir structurer votre épargne en fonction de votre profil. En effet si vous êtes un jeune actif votre épargne disponible pour investir sera généralement plus faible que si vous êtes en fin de carrière. En revanche un jeune actif sera plus à même de prendre un petit peu plus de risque pour de meilleurs rendements tandis qu’une personne plus âgée cherchera avant tout la sécurité dans ses investissements.

Les bonnes pratiques pour gérer son patrimoine

Avant de rentrer dans le vif du sujet, garder toujours à l’esprit que « les liquidités sont le nerf de la guerre ». Autrement dit il est impératif de conserver un certain volant de liquidité dont vous pouvez disposer rapidement si nécessaire. Les fonds que vous allez garder en réserve ne vous rapporteront certes rien ou pas grand chose, mais croyez moi vous serez très heureux de pouvoir piocher dans vos réserves en cas de coup dur sans avoir à vendre votre résidence principale.

Quelle réserve de liquidité dois-je mettre en réserve?

C’est la bonne question à se poser! Il y a plusieurs réponses à cette question en fonction de votre profil, voyons ci-dessous ce qu’il convient de faire:

  • Pour une personne célibataire sans enfants:

Vous êtes une personne célibataire et n’avez pas d’enfants, partons du principe que vous gagnez environ 2’000 € / mois nets après impôts (ce qui équivaut à 2’800 € / mois bruts et avant impôts). Vous n’avez théoriquement pas de grosses charges et personne à assumer si ce n’est vous. Conserver entre 5’000 € et 10’000€ devrait vous procurer un matelas de sécurité suffisant en cas de coup dur.

  • Pour une personne célibataire avec un ou deux enfants

Vous êtes une personne célibataire et avez un ou deux enfants à votre charge, partons du principe que vous gagnez là encore environ 2’000 € / mois nets après impôts (ce qui équivaut à 2’800 € / mois bruts et avant impôts). En cas de coup dur vous devrez vous assumer vous plus vos enfants. Dans ce contexte mettre en réserve entre 10’000 € et 15’000 € est une bonne option. Cela représente grosso modo 6 mois de votre salaire, ce qui vous laissera le temps de vous retourner si la période est difficile.

  • Pour un couple sans enfant

Si vous êtes un couple sans enfant, partons là encore du principe que chaque membre du couple gagne 2’000 € / mois nets après impôts (ce qui équivaut à 2’800 € / mois bruts et avant impôts) et donc que le couple gagne 4’000 € / mois nets après impôts au total. La probabilité que les deux personnes du couple traversent une période compliquée en même temps est relativement faible, vous pouvez donc vous permettre de garder en réserve 2 mois de salaires. Ce qui représente environ 8’000 €.

  • Pour un couple avec un ou deux enfants

Si vous êtes un couple avec un ou plusieurs enfants cette fois, partons une fois encore du principe que chaque membre du couple gagne 2’000 € / mois nets après impôts (ce qui équivaut à 2’800 € / mois bruts et avant impôts) et donc que le couple gagne 4’000 € / mois nets après impôts au total. Par rapport à un couple sans enfant, rajoutez un mois de réserve, soit trois mois de réserve au total. Votre réserve de liquidités doit donc se situer aux alentours de 12’000 € si l’on suit notre exemple.

Attention, n’appliquez pas à la lettre ces recommendations mais adaptez les à votre situation. Si vous avez des rentrées d’argent issues d’investissements immobiliers peut-être pouvez-vous vous permettre de mettre un peu moins en réserve. A l’inverse si vous considérez votre emploi comme instable, si vous êtes un indépendant, une profession libérale etc prenez plus de marge de manoeuvre et augmentez votre réserve cible.

Investir son épargne disponible

Après avoir constitué votre réserve de sécurité vous allez pouvoir commencer à réfléchir à la meilleure façon d’allouer votre patrimoine. Si vous êtes dans cette optique, il n’y a qu’une seule question à se poser: quel risque suis-je prêt à supporter et pour quel rendement cible? Vous trouverez ci-dessous une revue non-exhaustive des supports sur lesquels il peut être intéressant d’investir.

Le Livret A

Alors oui, rien de très sexy ni de très novateur dans le livret A que tout le monde ou presque connait. Et pourtant le livret A reste un très bon support sur lequel placer une partie de son épargne disponible. Vous pouvez alimenter votre livret A et retirer vos fonds immédiatement comme si ce n’était finalement qu’un compte différent. Cela fait du livret A un très bon support sur lequel placer votre réserve de liquidité dont nous parlions un peu plus haut dans cet article. En date de cet article vous pouvez placer un maximum de 22’950 € à un taux définit par la loi qui est actuellement de 0,50%. C’est certes peu mais entre 0% sur votre compte courant et 0,50% sur votre livret A autant prendre le livret A.

L’Assurance Vie

L’assurance vie est probablement le placement préféré des français avec le livret A même si ce support n’est pas toujours bien compris. Pour rappel l’assurance vie est un placement financier qui permet au souscripteur d’épargner de l’argent et de le transmettre lorsqu’un évènement survient lié à l’assuré: son décès ou sa survie.

  • Lorsque l’assuré est en vie, il est le bénéficiaire et titutlaire du contrat et peut retirer librement ses fonds ainsi que ses intérêts (attention à bien étudier la fiscalité cependant)
  • Lorsque l’assuré décède le contrat se dénoue et le capital ainsi que les intérêts sont transmis aux bénéficiaires préalablement indiqués

Malgré son nom, l’assurance vie est utilisée de nos jours par la plupart des souscripteurs comme un support de placement traditionnel avec en prime une fiscalité allégée et la possibilité de transmission du patrimoine en cas de décès. Un contrat d’assurance vie est en général ouvert dans l’objectif de préparer sa retraite, se constituer un capital à terme ou encore préparer un projet immobilier.

L’assurance vie ne doit pas être confondue avec l’assurance décès qui elle n’est pas un outil d’épargne mais plutôt une assurance qui prévoit le versement d’un capital ou d’une rente aux bénéficiaires du contrat dans le cas ou le titulaire venait à décéder.

Les valeurs refuges

Lorsque vous construisez votre patrimoine, il est important de considérer toutes les classes d’actifs et surtout de vous diversifier! Autrement dit, répartir votre épargne sur un mix d’investissements très peu risqués, un peu risqués et risqués est une bonne idée. Dans ce contexte il est aussi important de considérer les valeurs refuges et en particulier l’or. Avoir 5 à 10% de votre patrimoine placé sur l’or est une sage recommendation et vous permettra de protéger votre portefeuille en cas de crise majeure. L’or physique est à privilégier par rapport à l’or papier. Nous abordons le sujet plus en détail dans l’article dédié ci-dessous.

Investir dans l’or

Investir en immobilier

Investir dans l’immobilier nécessite un ou même plusieurs articles à lui seul tant il y a de projets différents qui peuvent être réalisés. Nous reviendrons sur le sujet de manière plus détaillée dans un article ultérieur. Ceci étant dit, l’immobilier locatif, le fait donc d’acheter un bien immobilier puis de le mettre en location, est un excellent moyen d’investir son capital et d’en tirer des revenus. C’est d’autant plus vrai aujourd’hui que les banques ont des politiques très accomodantes en ce qui concerne les projets immobiliers locatifs. Vous pouvez ainsi emprunter la totalité du prix d’acquisition du bien, voir même financer vos travaux via le prêt immobilier.

Ces dispositions bancaires permettent aux emprunteurs de n’utiliser qu’une petite partie de leurs capitaux propres pour générer des revenus qui viendront rembourser le prêt. Une fois que le prêt sera remboursé, l’investisseur continuera de toucher des loyers et bénéficiera potentiellement de la hausse des prix de l’immobilier pour enregistrer une plus value.

Attention cependant, les prix de l’immobilier ont gloablement augmenté ces 20 ou 30 dernières années et une correction pourrait avoir lieu. Soyez donc vigilant sur la qualité des biens que vous achetez ainsi que sur l’emplacement des dits biens.

Investir en bourse

L’investissement en bourse est le fait d’acheter des parts (des actions) dans des sociétés côtées sur une place de marché (le Cac 40 à Paris, le Dow Jones à New York etc.). Acheter une action d’une société vous donne le droit à percevoir une part du résultat net de la société (si résultat net il y a) en proportion du pourcentage du capital que vous détenez dans cette société. Cela vous permet également de participer aux Assemblées Générales et de votre en faveur ou contrer les décisions qui sont prises. Voilà pour la définition rapide.

Dans les faits, lorsqu’un investisseur mise sur une valeur il espère que la société va créer de la valeur et donc que le prix des actions va grimper. Cela implique donc de s’intéresser de très près aux sociétés sur lesquelles l’on souhaite investir et se forger une conviction sur ses futurs projets.

Investir en bourse peut représenter une réelle opportunité mais n’est pas sans risque, la volatilité des marchés financiers peut vous faire perdre (ou gagner!) beaucoup d’argent en quelques jours voir en quelques heures. Il convient donc d’investir une partie raisonnable de son patrimoine dont vous n’avez pas besoin pour répondre à vos besoins quotidiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez